Égalité filles-garçons
et lutte contre les LGBTphobies

Textes de référence

RÉSUMÉ
Afin de renforcer la prévention et la lutte contre toutes les formes de discrimination dans les administrations de l’Etat, la présente circulaire précise les modalités de mise en œuvre du Plan national d’actions pour l’égalité des droits, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023 au bénéfice des usagers du service public et des agents publics.

En lien le BO du 6 mai 2021 à propos des Règles de féminisation dans les actes administratifs du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et les pratiques d’enseignement

À l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, "Filles et garçons sur le chemin de l’égalité, de l’école à l’enseignement supérieur" présente sous forme d’infographies et de graphiques des données statistiques sur la réussite comparée des filles et des garçons depuis l’école jusqu’à l’entrée dans la vie active.

Sophie Béjean, rectrice de la région académique Occitanie, rectrice de l’académie de Montpellier, chancelière des universités, Claude Roiron, déléguée ministérielle à l’égalité filles-garçons, et Jean-Charles Ringard, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, co-pilote du comité de suivi de la réforme du lycée d’enseignement général et technologique et du baccalauréat, ont remis leur rapport "Faire de l’égalité filles-garçons une nouvelle étape dans la mise en oeuvre du lycée du XXIe siècle",

Dans la continuité de la circulaire ministérielle du 29-09-2021, « Pour une meilleure prise en compte des questions relatives à l’identité de genre en milieu scolaire », certaines recommandations sont ici formulées visant à favoriser l’accueil de tous les élèves dans leur diversité et à veiller à l’intégration de chacun d’eux afin de de leur permettre de réussir leur parcours scolaire.

Le Comité académique de déontologie, composé de professionnels en exercice ou retraités, a pour fonction d’étudier des situations professionnelles concrètes qui vous posent problème dans l’exercice de vos pratiques, situations que la seule application des textes ne vous permet pas de résoudre de manière satisfaisante.
Sont présentées ici les préconisations concernant les tenues vestimentaires des

Édition 2020 des chiffres clés de l’égalité :
Des inégalités entre femmes et hommes accrues par la crise sanitaire
Chaque année, le ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances publie les « Chiffres clés de l’égalité », mettant à jour les inégalités entre les femmes et les hommes dans tous les domaines, tant au sein des sphères privée que publique. Cette nouvelle édition s’intéresse notamment à l’impact de la crise sanitaire sur ces inégalités.
La

Compte rendu de réunion n° 54
Audition de M. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports, dans le cadre de la mission d’information sur les stéréotypes de genre (M. Gaël Le Bohec et Mme Karine Lebon, corapporteurs).
Ce compte rendu de réunion réaffirme la nomination dans chaque établissement scolaire d’un référent ou d’une référente égalité qui a pour mission de "proposer des actions concrètes en faveur de l’égalité" et qui peut être assisté d’élèves éco

Memento créé par le Centre Hubertine Auclert pour aider les les cheffes et chefs d’établissement à mettre en place des actions pour favoriser l’égalité filles-garçons.

Le 25 novembre 2019, à l’issue du Grenelle contre les violences conjugales, 30 mesures ont été annoncées par le gouvernement dont les premières visent à renforcer la prévention en éduquant les élèves à la non-violence et à l’égalité entre les filles et les garçons.Retour ligne manuel
L’une d’entre elles prévoit de dédier, chaque année dans les établissements du second degré, une réunion du conseil de vie collégienne (CVC) / conseil de vie lycéenne (CVL) à la réalisation d’un diagnostic sur l’égalité filles

Le Plan national d’actions pour l’égalité des droits, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+ 2020-2023 repose sur quatre axes : La reconnaissance des droits des personnes LGBT+ Le renforcement de leur accès aux droits La lutte contre la haine anti-LGBT+ L’amélioration de la vie quotidienne.
Au travers de plus de 150 mesures concrètes mesures nouvelles ou en partie mises en œuvre et qu’il convient d’amplifier, ce Plan inscrit dès lors la reconnaissance et l’égalité

L’Organisation des nations unies a défini 17 objectifs de développement durable pour répondre "aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice".
Le 5ème objectif concerne l’égalité entre les sexes : si "des progrès ont été accomplis dans le monde entier en matière d’égalité des sexes dans le cadre de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement

La « Convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif 2019-2024 » définit cinq grands axes d’intervention :
- PILOTER la politique d’égalité au plus près des élèves, des étudiantes et étudiants ;
- FORMER l’ensemble des personnels à l’égalité ;
- TRANSMETTRE aux jeunes une culture de l’égalité et du respect mutuel ;
- LUTTER contre les violences sexistes et sexuelles ;
- S’ORIENTER vers une plus grande mixité des filières de

Le 19 décembre 2011, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 11 octobre Journée internationale des filles. Dans sa résolution, elle met l’accent sur la nécessité de « l’autonomisation des filles et [de] l’investissement des filles » et d’une « véritable participation des filles aux décisions qui les touchent ».

L’égalité entre les femmes et les hommes a été déclarée grande cause du quinquennat 2017-2022 ; dans ce cadre, le gouvernement a notamment annoncé la mise en place de « référents égalité filles-garçons » dans les établissements scolaires du second degré. Il peut s’agir d’une seule personne ou d’un binôme (personnel enseignant – personnel d’éducation).
Leur rôle sera de diffuser au quotidien une culture de l’égalité entre les hommes et les femmes, les filles et les garçons, en s’appuyant sur toutes les situations

La circulaire n° 2018-111 publiée le 12 septembre 2018 encadre l’éducation à la sexualité, en remplacement de la circulaire n° 2003-027 du 17 février 2003. Elle rappelle que l’éducation à la sexualité est inscrite dans le Code de l’éducation depuis la loi n° 2001-588 du 4 juillet 2001.
L’article L. 312-16 est ainsi libellé : « Une information et une éducation à la sexualité sont dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d’au moins trois séances annuelles et par groupes d’âge homogène.

Les feuilles de route ministérielles – notamment celle du MENESR – pour 2015, issues des conférences de l’égalité de l’automne 2014.

Parue dans le BO n° 6 du 7 février 2013, la « Convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif 2013-2018 » est articulée autour de trois chantiers prioritaires :
1. Acquérir et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes
2. Renforcer l’éducation au respect mutuel et à l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes
3. S’engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les

La circulaire n° 2015-003 du 20-1-2015, publiée au BOEN n° 4 du 22 janvier 2015, développe quatre points de la politique en faveur de l’égalité entre les filles et les garçons à l’École à mettre en œuvre.

La promotion de l’égalité entre les filles et les garçons et la lutte contre l’homophobie s’effectuent dans les enseignements et par des actions au sein des établissements scolaires.
Le cadre national
La mission de l’académie de Créteil agit dans le cadre de la convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif, signée pour la période 2013-2018.
Les enjeux
Vivre ensemble : permettre aux jeunes d’apprendre à vivre

Sites Favoris

Comité interministériel aux droits des femmes : les feuilles de route 2015 de chaque ministère

Les feuilles de route ministérielles – notamment celle du MENESR – pour 2015, issues des conférences de l’égalité de l’automne 2014.